La façade principale donnant sur l'Avenue de la Liberté
La façade principale donnant sur l'Avenue de la Liberté
Résidence "Le Liberté" - Nîmes
Résidence "Le Liberté" -  Nîmes

                         ARCHIVES                                                                  ______________________________________________

Frais d’agence : Vous avez dit « baisse de moitié » ? A vérifier (2018)!

 La presse s’est fait largement l’écho des plafonds qui pourraient être fixés par décret en ce qui concerne les honoraires de location de l’agence immobilière mis à la charge du locataire, suite au vote définitif de la loi ALUR en février dernier… La profession n’a pas tardé à réagir agitant l’argument tarte à la crème du chantage à l’emploi ! Voilà de quoi agacer…

D’autant qu’entre le projet de loi initial et la Loi adoptée, le lobby de l’immobilier a fait son œuvre : la liste des prestations facturables aux locataires est venue grandement s’allonger : la visite du preneur, la constitution du dossier, la rédaction du bail… et l’état des lieux jusqu’à présent gratuit ! La jurisprudence avait pourtant précisé, à de multiples reprises, à l’initiative de l’UFC-Que Choisir, que seule la rédaction du bail était facturable pour moitié au locataire, le reste des services devant incomber au seul bailleur… Mais au-delà des prestations, c’est bel et bien le montant des honoraires qui importe. En séance, la Ministre avait promis que les montants appliqués actuellement (environ 1 mois de loyer)  seront «réduits au minimum de moitié » !

Or, selon la presse, ce seuil serait de 12 € du mètre carré dans la zone A bis ( exemple : Paris), 10 € du mètre carré là où les loyers sont encadrés hors zone A bis, et 8 euros dans le reste de la France. L’analyse par l’UFC Que Choisir de 500 annonces actuelles révèle que de tels plafonds ne résoudraient absolument pas le problème des locataires dans la plupart de ces zones et ne répondrait pas à l’objectif tarifaire que la Ministre s’est fixé ! En effet, si à première vue, un plafond de 12euros du m2 en région parisienne peut apparaître séduisant, il faut rappeler que celle-ci concerne autant le 4ème arrondissement de Paris que… Saint Denis ! Or, il n’est pas rare, loin de là, que les agences demandent aujourd’hui en banlieue, comme à Aubervilliers,  des frais de 644 € pour un 30 m² (soit 21 € du m²)… Le plafond de 12 euros permet donc de cautionner bon nombre de frais prohibitifs actuellement pratiqués. Pire, dans les zones 2 et 3 où les plafonds annoncés sont respectivement de 10 et 8€ du m2, la moyenne des tarifs pratiqués  est, selon notre échantillon, respectivement  à 16 € et 9€ du m²… On est donc loin du moins 50% minimum garanti ! Bref, il va falloir batailler pour que les plafonds soient revus à la baisse. A défaut, les consommateurs risques d’avoir à faire les frais… d’une belle agence de communication !

 

_____________________________________________________

 

C'EST L'PRINTEMPS !

Le printemps est arrivé, si l'on en croit le calendrier !

 Mais si les froidures de saison font encore douter de sa présence réelle, il faut néanmoins préparer  les zones vertes de la résidence pour permettre une décoration fleurie dans quelques semaines. Une entreprise spécialisée dans ce type de travaux a été contactée et doit intervenir très prochainement sur le bassin de rétention pour remettre les plantations en ordre en éliminant le superflu et indésirable, en renouvelant les végétaux qui n'ont pas résisté aux agressions de l'hiver, en taillant, bouturant ...

Les résidents habitant sur la face arrière de l'immeuble seront les premiers à en profiter, mais tous bénéfieront de la valorisation de ce lieu d'habitation.

 

Capouchiné en Alsace ?

Dernière semaine d'aout au petit matin, en ouvrant nos volets, nous avons aperçu un visiteur, posé sur une cheminée de l'immeuble voisin du secteur Les Jasmins. Il nous jetait un coup d'oeil distant et supérieur. Digne de celui d'un grand voyageur en partance pour les zones encore plus chaudes d'Afrique sans doute. A moins qu'il ne soit venu là apporter sa contribution aux démarches visant à obtenir l'inscription de Nimes par l'UNESCO à l'inventaire du patrimoine mondial ?

 

Les détecteurs autonomes avertisseurs de fumée (DAAF) : obligatoires depuis le 08 mars 2015 dans tous les logements.

 

 

 

Le détecteur de fumée augmente de 90 % les chances de survie d’une famille en cas d’incendie ! 70 % des décès sont liés à un incendie nocturne, quand notre vigilance est endormie. Principale responsable : la fumée. Elle tue 80 % des victimes, par asphyxie, pendant leur sommeil.
 

Dès les premiers instants, il détecte la fumée et déclenche une sonnerie stridente permettant de maîtriser un feu naissant ou de fuir à temps.
Rendu obligatoire depuis mars 2010, chaque occupant, locataire ou propriétaire, a jusqu'au 8 mars 2015 pour installer au moins un détecteur de fumée dans son logement.

Une obligation

Depuis le 8 mars 2015, chaque logement, qu’il s’agisse d’une habitation individuelle ou d’une habitation collective, doit être équipé d’au moins un détecteur de fumée normalisé. L’installation devrait incomber au propriétaire de l’habitation. Son entretien et son bon fonctionnement seront à la charge de l’occupant (qu’il soit propriétaire ou locataire).
 

 

Choix du détecteur

Pour répondre aux exigences de sécurité, les détecteurs doivent obligatoirement être conformes à la norme européenne EN 14604. Il est vivement conseillé d’opter pour un détecteur qui possède la marque NF 292 (pour un meilleur suivi de la qualité).

 

Pour plus d'infos : ; http://www.maif.fr/conseils-prevention/habitation/prevenir-risques-vie-courante/prevenir-risques-principaux/les-detecteurs-fumee-1.html?utm_source=Maif&utm_medium=Emailing-fidelisation&utm_campaign=HORSPRODUIT&utm_term=&utm_content=nlmaif_n94_oct_seniors  

Vous êtes sociétaire MAIF ou Filia-MAIF ?

La MAIF, en partenariat avec Calyxis et la société FARE, vous accompagne dans la sécurisation de votre logement en vous faisant bénéficier, selon le nombre de détecteurs achetés, d’un avantage de 30 à 35 % sur le prix public conseillé. Rendez-vous sur nossolutions sécurité, rubrique « À la maison/incendie ».

_________________________________________________________________________________

 
 

Installer un détecteur de fumée

Fiche pratique (Origine : "L'Internaute - Bricolage")

 
 
 
Voir aussi : Détecteur de fumée : comment bien le choisir
 
Matériel
Votre détecteur
Une perceuse
Un mètre
 
© Richard Villalon / Fotolia

Où l'installer ?

 

A chaque étage de votre maison. Pensez aux  couloirs ainsi qu'aux escaliers. Si possible, installez-en également dans la cuisine (loin des fumées de cuisson) ainsi que dans les chambres.
Le détecteur doit être installé au plafond, l'idéal étant le milieu de la pièce. Si vous décidez de l'installer au mur, pour une raison ou pour une autre, il devra alors se trouver à une distance de 30 centimètres au maximum par rapport au plafond, et de 60 centimètres par rapport aux angles.
Évitez cependant d'en installer : dans la salle de bain et dans votre garage, trop près des néons et de la ventilation, dans une pièce poussiéreuse.

Comment l'entretenir ?
Pensez à vérifier régulièrement son fonctionnement en utilisant le bouton de test (environ une fois par mois).
Dépoussiérez le régulièrement.
Remplacez la pile au minimum une fois par an.

 

______________________________________________________________

RENCONTRE ANNUELLE DU LIBERTE 2017

___________________________________

 

REPARATIONS SUR LES

SYSTEMES DE SECURITE INCENDIE

DE LA RESIDENCE

 

L'entreprise LGP chargée de la vérification des systèmes de sécurité avait repéré il y a quelques mois, une fuite dans la colonne sèche de l'immeuble (à usage des pompiers). Nous avons attendu jusqu'à ce jour qu'elle soit réparée tout en souhaitant qu'un incendie ne se déclare pas avant que le promoteur ne prenne les dispositions utiles pour empècher une catastrophe. Les multiples demandes adressées par le syndic TOURDIAT à l'entreprise URBAT sont toujours restées lettre morte. La sécurité des résidents ne semblant pas être le souci premier de ce promoteur, le Cabinet Tourdiat Gestion a effectué une déclaration en "Dommage-ouvrage" auprès de l'assurance d'URBAT. Cette démarche doit déclencher prochainement les expertises utiles permettant ensuite, au vu des conclusions et préconnisations, d'initier les travaux de remplacement, vraissemblablement, de la colonne entière. Lourds travaux en perspective ! Trouver une entreprise acceptant de réaliser ces travaux n'est pas une chose facile. Le syndic est toujours en recherche. Pour l'instant, plus de quatre ans après la construction, le problème n'est toujours pas résolu !

 

   DROIT IMMOBILIER

            Logement : tout ce qui a changé

         au 01/07/2016

Publié le 30/06/2016 par RENTILA
Crédit immobilier, APL, fibre optique, éco-ptz… 
comme chaque année, le début du second semestre 
apporte son lot de nouveautés
au secteur immobilier.

 

1- LES AIDES AU LOGEMENT REMANIÉES

 

Au 1er juillet 2016, près de 80 000 foyers verront le montant de leurs aides au logement revu à la baisse. La dégressivité des APL, ALS et ALF entrera en vigueur et ne concernera que les allocataires résidants dans un appartement ou une maison dont le loyer serait trop élevé. Le nouveau barème qui entrera en vigueur tiendra compte du nombre de personnes résidants dans le bien, du montant du loyer et de la localisation du logement. Pour une personne seule, à Paris par exemple, le montant des APL se réduira dès 1 000 € de loyer et sera supprimé à partir de 1 200 €. L’objectif du gouvernement ? Faire reculer "l’effet APL" accusé de gonfler les loyers.

ATTENTION : VEERFIER LES NOUVELLES DISPOSITIONS DE LA LOI DE FINANCES POUR 2018

2- DU NOUVEAU POUR LE CRÉDIT IMMOBILIER

C’est la mise en application d’une ordonnance du 25 mars 2016 qui vient modifier certaines dispositions applicables aux crédits immobiliers. Les contrats d’emprunt seront enrichis afin de renforcer "la protection du consommateur". Une fiche d’information précontractuelle standardisée aidera, par exemple, à l’emprunteur de comparer les différentes offres de crédit disponibles sur le marché. Le cadre permettant aux établissements bancaires de recourir à un expert en évaluation immobilière lorsqu’un particulier sollicite un prêt, sera également renforcé. L’idée est de poser les bases d’un système "juridique européen harmonisé pour l'octroi du crédit immobilier et du crédit hypothécaire."

 

3- LA LOI SE DURCIT POUR AIRBNB ET CONSORTS

Dès le 1er juillet, les plateformes de transactions entre particuliers comme Abritel ou Airbnb devront rappeler à leurs utilisateurs de déclarer les revenus qu’ils perçoivent sur ces sites. Tous les 1er janvier ces derniers transmettront à leurs usagers "un document récapitulant le montant brut des transactions dont elles ont connaissance et qui ont été perçues par leurs utilisateurs durant l'année précédente."

Par ailleurs, les entreprises délivreront à l'administration fiscale, avant le 15 mars de chaque année, un certificat concernant le respect de leurs obligations d'information vis-à-vis des internautes.

 

4- LA FIBRE OPTIQUE POUR TOUS :

C'est fait pour "Le Liberté" : l'immeuble est relié à la fibre.

 

5- L’ÉCO-PTZ SE DÉDOUBLE  

C’est le coup de pouce bien utile pour ses travaux de rénovation énergétique. Dès le 1er juillet 2016, les particuliers ayant demandé un éco-prêt à taux zéropourront en solliciter un second pour le même logement. Le montant des deux emprunts ne devra pas dépasser les 30 000 € et le second prêt servira nécessairement au financement de nouveaux travaux éligibles pour obtenir ce type d’emprunt.

 

6- FLAMBÉE DES PRIX DU GAZ ET DE L’ÉLECTRICITÉ POUR CERTAINES COPROPRIÉTÉS

Avis aux retardataires, en copropriété, qui n’auraient pas encore abandonné les tarifs réglementés de vente d’électricité et de gaz pour des tarifs libres. La mesure qui suit ne concerne que les immeubles ayant souscrit des contrats d’électricité dont la puissance maximale est supérieure à 36 kVA. A partir du1er juillet 2016, la commission de régulation de l’énergie invitera les fournisseurs réglementés à augmenter leurs tarifs de 30 %.

 

7- UNE NOUVELLE RÉGLEMENTATION POUR LES CRÉDITS SUR LES TRAVAUX

A partir du 1er juillet 2016, les prêts pour travaux supérieurs à 75 000 €seront placés sous le régime des crédits à la consommation et non plus sous celui des crédits immobiliers, exception faite des prêts garantis par une hypothèque ou un cautionnement. Là encore, l’idée est de transposer dans le droit français une directive européenne.

 

8- UN NOUVEAU TAUX D’INTÉRÊT LÉGAL POUR LES RETARDS DANS LE PAIEMENT DES SOMMES DUES SUITE A UNE DECISION JUDICIAIRE

Le taux d’intérêt légal, appliqué pour les particuliers, sera fixé à 4,35 % au second semestre 2016 contre 4,54 %au premier semestre. Ce taux s'applique lorsqu'un particulier, suite à une décision judiciaire, prend du retard dans le versement de la somme qu'il doit.

Ludovic Clerima

Vous trouverez ici les articles et documents présentant un intéret général pour retracer l'évolution de la copropriété et de son environnement mais n'ayant plus un caractère d'actualité immédiate.

___________________________________

DOMMAGES EVENTUELLEMENT CAUSES PAR LA CONSTRUCTION

DE L'IMMEUBLE MITOYEN

("LE KIOSQUE").

 

Les locataires ou propriétaires de logements dans la résidence Le Liberté ayant constaté des fissures ou  désordres anormaux pouvant être attribués notamment aux travaux de gros oeuvre réalisés par l'entreprise (Probat) et autres prestataires étant intervenus sur la construction de l'immeuble voisin ("Résidence de la Ranquette") sont invités à signaler ces constats au syndic (Tourdiat Gestion) qui se mettra alors en relation avec le promoteur (AMETIS - Chef de projet Thomas JOLY : thomas.joly@sas-ametis.fr) pour demander une expertise ayant pour objectif d'obtenir réparation.

NB : les derniers travaux de finition ont lieu au cours du dernier trimestre 2015, les premiers locataires ont aménagé début décembre.

 

DOMMAGES SUR LES PARTIES COMMUNES :

Après démarches effectuées par notre syndic (Tourdiat Gestion) auprès de la Sté AMETIS puis de l'assurance au titre des "Dommages-ouvrage", les travaux de remise en état de l'environnement de notre résidence (salissures, dégradation de surfaces, ...) causés par les entreprises, artrisans et engins de chantier, seront effectués par les entreprises mandatés par la copropriété, les coûts de travaux étant pris en charge par la Sté AMETIS. Les démarches ont nécessité plusieurs mois de tractations.

RECEPTION DE LA TELEVISION

ET ARRIVEE DE LA FIBRE

DANS NOTRE SECTEUR

 

(FEVRIER 2015)

     

  VOIR RUBRIQUE FONCTIONNEMENT - CHAPITRE "FONCTIONNEMENT DE LA COPROPRIETE" 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "la fibre nîmes"

 

 

 

Logement étudiant : les loyers observés dans 75 villes métropolitaines.

Par  publié le 

Le montant des loyers des logements pouvant accueillir des étudiants a baissé ou stagné dans la quasi-totalité des villes étudiées par Century 21. Le gouvernement entend geler l'Aide personnalisée au logement. Pourtant, leur budget global augmente. 

Logement étudiant : les loyers dans 75 villes

 

Origine : RENTILA

Bonne nouvelle pour les étudiants en quête d'un logement pour la rentrée : dans la plupart des villes, susceptibles de les accueillir pour leurs études, leur loyer coûtera moins cher cette année. En effet, sur les 75 villes observées par le réseau d'agences Century 21, 32 affichent des loyers en baisse. Ils sont par ailleurs stables dans 38 villes et en hausse dans 5 villes à peine.  

C'est évidemment à Paris qu'il faudra prévoir le budget le plus important : le loyer moyen y culmine à 723 euros pour une surface comprise entre 16 et 26 mètres carrés. A l'inverse, à Vannes, un étudiant pourra se loger pour 270 euros dans un studio de 25 à 28 mètres carrés.

Nîmes se classe en milieu de tableau avec un loyer moyen de 370 € tandis qu'on note des moyennes moins élevées à  Grenoble : 340 €, Ales 325 €, mais plus élevés à Montpellier : 425 € et  Marseille : 450 €. 

                        

 

 

 

 

 

 

_____________________________________________________

3ème EDITION DES

"RENCONTRES DU LIBERTE"

LE SAMEDI 6 JUIN 2015

 

Pour la 3ème année, le Conseil Syndical a proposé une rencontre conviviale des résidents, élargie aux propriétaires non résidents.

Il s'agissait cette année encore d'un "apéro coopératif" devant la résidence (sous abri solaire) en fin de matinée, entre 11h et 14h.

La copropriété a offert les boissons et chacun a amené de quoi grignoter, partager, faire goûter, ... en amuse-gueules ou en mignardises.

 

Compte tenu des ardeurs du soleil ce jour là, l'heure n'était sans doute pas bien choisie. Le jour est également à revoir pour une prochaine édition : beaucoup de résidents travaillent le samedi matin. Merci à ceux qui avaient ces obligations ou des engagements d'une autre nature d'avoir envoyé un mot d'excuse et d'encouragement. 

 

Outre les propriétaires et locataires du Liberté, nous avons eu le plaisir d'accueillir Marc Lagarde, Président du Comité de Quartier Capouchiné-Maréchal Juin et ses collaborateurs bénévoles, avec qui nous entammons une série de relations pour contribuer à l'amélioration des aménagements et conditions de vie dans notre quartier.

 

Visite également de M. Delenne, correspondant Midi Libre qui a fait paraître quelques photos et échos de notre rencontre dans les pages du blog : http://nimesmasdemingue.blogs,midilibre.com 

 

Merci à tous les participants de contribuer à entretenir une ambiance conviviale dans notre immeuble d'habitation et donc des relations de bon voisinage.

 

Une animation pétanque intergénérationnelle et intergenre, ouverte à tous, aux curieux ou amateurs, débutants ou confirmés, a été organisée l'après midi, à partir de 14h près de la Place de l'Europe. Certains ont regretté que l'espace de jeu soit réduit, délimité par l'ombre des quelques arbres dont le feuillage n'est pas encore très généreux ! ... 100% des gagnants étaient résidents du Liberté ... 

 

VOIR AUSSI : 

http://nimesmasdemingue.blogs.midilibre.com/archive/2015/06/10/marechal-juin-capouchine-au-liberte-on-milite-pour-construire-la-conviviali.html

 

_____________________________________

CONSTRUCTION DE L'IMMEUBLE MITOYEN PAR LA SOCIETE AMETIS

(RESIDENCE LE KIOSQUE)

 

Voir rubrique "Environnement de la Résidence":

 

DESAGREMENTS

 

Pendant la période de construction, les résidents dont les logements sont les plus mitoyens avec cette construction ont été souvent génés, réveillés, empêchés de dormir, par les bruits de vibreur, perceuses, marteaux piqueurs, ... Ils ont attendu avec impatience la fin de la phase bruyante du chantier. Au début du printemps 2015, le niveau sonore de ces nuisances a cependant beaucoup diminué : la partie gros oeuvre a été achevée le 08.04.2015. La grue de chantier a été démontée le 9 avril 2015.

 

D'autres désordres et désagréments sont apparus depuis au point que certains ont pu douter de la conformité de l'attitude de cette entreprise avec les valeurs humanistes qu'elle annonce.

 

Des projections de ciment sont tombées au cours de la première semaine de décembre 2014 sur le parking RH puis en janvier 2015. Les résidents dont les véhicules avaient été souillés ont été invités à prendre contact avec le promoteur (AMETIS) et l'entreprise Forbat par l'intermédiaire du syndic et/ou directement auprès de la Chef de Chantier, et signaler le fait ainsi que les éventuels frais de remise en état engagés. D'autres projections de ciments ont été constatées sur certaines terrasses de notre résidences (du fait de l'absence de protections) nécessitant une demande appuyée de réparation.

 

Les voisins les plus proches du batiment regrettent que les solutions de protection visuelle promises par la société Ametis et l'entreprise Probat n'aient pas été mises en place pendant la période de construction du mur mitoyen, sur les plateformes d'échaffaudage.

 

Très fréquemment des véhicules de livraison du chantier Ametis ont stationné devant la résidence sur l'emplacement bétonné, gênant notamment la circulation et le passage vers le local-poubelle.Si les barrières anti stationnement ont reduit cette gène de façon significative force est de constaté que des stationnements abusifs et génants de véhicules d'entreprises, devant l'entrée de la résidence et du local poubelles, se sont régulirement répétés.

 

Les façadiers traitant les façades du côté sud (à l'arrière du batiment) ont installé  au quatrième trimestre 2015, un échaffaudage sur les emplacements de stationnement de trois résidents au niveau RH, pendant plusieurs jours, sans avertissement des personnes impactées, sans demande d'autorisation, sans prise de contact avec le syndic, ...

 

Intervention d'ouvriers d'entreprises sur notre toit terrasse pour réalisation de travaux sur le toit de la résidence voisine et installation sur le mur pignon de notre résidence d'antennes télé destinées à la reception dans l'immeuble voisin, sans signalement ni demande d'autorisation ... heureusement retirées peu de temps après !

 

QUE SERA-T-IL DE LA REMISE EN ETAT DE NOTRE ENVIRONNEMENT ET DU NETTOYAGE DES TRACES LAISSEES PAR LE CHANTIER, APRES SA FINITION, SUR NOTRE IMMEUBLE ET SUR L'ESPACE PUBLIC ?

 

STATIONNEMENT DES MOTOS

AU NIVEAU RH

Voir à la page "Fonctionnement" rubrique "Mieux vivre au Liberté" les dispositions arrétées au cours de la concertation entre les motards de la résidence le 4 novembre 2015.

Une nouvelle rencontre le dimanche 21 novembre à 19h a été décidée pour tester les solutions d'organisation du stationnement proposées.

 

                                                                     PROTECTIONS SOLAIRES DE TERRASSES ET BALCONS,

L'apparition des chaleurs estivales et du fort ensoleillement peut donner des envies ou besoins d'installation de protections solaires sur terrasses, loggias et balcons.

 

Quelques rappels de rêgles à respecter :

 

L'installation de store-bannes ou store-coffres de façon permanente sur les terrasses de la résidence est soumise à des obligations précisées dans les rêgles de copropriété décidées en AG de la Copropriété Le Liberté, prenant en compte les demandes de l'architecte.

La principale contrainte concerne la couleur de la toile et des armatures.

La toile doit être de couleur unie gris perle (ref : 2979 ou OLRC 7552) l'armature (et coffre éventuellement) blanc (RAL 9010). Le dispositif ne doit pas comporter de lambrequin (retombée de toile verticale) permanent.

N.B. : Des précautions techniques doivent être prises lors de la fixation du dispositif sur la façade : celle-ci est revétue de plaques d'isolation synthétiques, il faut se garder de provoquer des points d'infiltration lors du perçage pour atteindre la partie en dur. L'intervention d'un professionnel est recommandée.

 

L'installation de parasols sur ces terrasses et loggias n'est pas soumise à obligations ou restrictions particulières pour le moment. Il est recommandé cependant de refermer complétement ces parasols, d'attacher la toile afin d'éviter un effet parachute en cas d'épisode venteux ou de bourrasque et, dans tous les cas, de les fixer très solidement au sol. Des envols de certains de ces engins ont été constatés lors de périodes précédentes, certains ayant provoqué des dégats. (heureusement mineurs, mais ça aurait pu être plus grave).

 

ET CLIMATISEURS

La pose de groupes compresseurs sur les terrasses, loggias et balcons, est autorisée dans les conditions suivantes :

- Que le matériel soit conforme à la législation en vigueur, afin de gêner le moins possible le voisinage par le bruit et la chaleur (normes niveau sonore < 50db)
- Que les travaux soient réalisés par un professionnel,
- Que l’unité extérieure soit posée sur silent-bloc à l’extérieur, au sol (l’installation devra être invisible de la rue)
- Que les tuyauteries soient soigneusement posées le long d’un joint de façade entièrement sous goulotte d'une couleur similaire à celle de la façade,
- Que les condensats soient canalisés et récupérés.

ARNAQUE AUX PRIX DES CLIMATISEURS

Des commerçants n’hésitent pas à faire grimper leurs prix sur les climatiseurs durant les périodes de forte chaleur. L’UFC Que Choisir met en garde.  

Tous les prétextes peuvent être bons pour arnaquer les consommateurs. Dans un article publié jeudi, l’association UFC Que Choisir pointe du doigt les augmentations des prix de climatiseurs par certains commerçants durant les périodes de grosse chaleur, en faisant passer ces tarifs pour des promotions.

Ainsi, la canicule qu’a connue la France ces dernières semaines a été l’occasion pour des e-commerçants de faire bondir leurs tarifs sur les appareils, souvent en rupture de stock dans les magasins.

Faux tarifs, fausse promotion

C’est le cas du site PrixMoinsCherDuNet, qui n’a pas manqué de surprendre des internautes avec ses tarifs et ses fortes promotions. Celui-ci proposait en effet un climatiseur à 574,99 euros au lieu de 1099,99 euros, soit une réduction de près de 50%. Or, le tarif de l’appareil est en réalité beaucoup plus faible.

"Un consommateur perspicace s’étonnait de voir le climatiseur CLI700W de la marque Continental Edison affiché à 1 099,99 euros alors que le fabricant indiquait, pour ce modèle, un prix d’achat conseillé de seulement 229 euros et qu’un autre marchand le vendait au même moment à 250 euros", rapporte l’association.

Contacté par l’UFC Que Choisir, le site a justifié ces différences de prix "par des attaques virales et par le piratage de sa plateforme technique". Difficile à croire.

______________________________________________________________

PROJECTIONS DE CIMENT (Travaux de la Sté Forbat prestataire du chantier Amétis) SUR LES VEHICULES STATIONNES SUR LE PAKING RH DE LA RESIDENCE 

Voir à la rubrique FONCTIONNEMENT DE LA RESIDENCE - Chapitre :  En attente - Ce qui fâche

les coordonnées de la personne à contacter pour demander la prise en charge des frais de remise en état.

NOS COMMERCES DE PROXIMITE

On l'attendait depuis quelques mois ! Son ouverture a été plus tardive que prévue suite à une série de déboirs inattendus. Mais depuis le 1er juillet, le "Fournil de l'Europe" est ouvert et propose à sa clientèle, pains et patisseries confectionnées, pétris et cuits sur place par un vrai artisan boulanger. Line AGULHON, propriétaire est à l'accueil, Fanny au service de la clientèle et Christophe est au four et au pétrin !

Ce nouveau commerce va certainement satisfaire nombre de riverains et complète favorablement l'offre de services faite par les autres commerçants du Centre Commercial "Les Jasmins".

Bienvenue donc à Christophe, Line et Fanny à qui nous souhaitons pleine réussite dans leur entreprise.

 

ASSEMBLEE GENERALE 2015 DE L'ASSOCIATION

"COMITE DE QUARTIER LA CAMARGUE"

 

Le Comité de Quartier LA CAMARGUE 

a organisé son Assemblée  Générale le 27 Mars 2015 à 18H

à  la salle du Gymnase de la CAMARGUE - Av. de La Liberté

 

Une grande partie des débats a été consacrée à l'accessibilité et au stationnement autour du petit centre commercial rue Gaston Tessier près de la Place de l'Europe.

L'hypothèse d'une solution d'implantation d'une zone de stationnement à durée controlée, payante après les 15 premières minutes (actuellement impossible car liée à un vote d'arrêté municipal, mais aussi à une volonté municipale très hypothétique), a été évoquée.

FÊTE DES VOISINS

Invitation à un temps convivial pour boire un verre entre habitants du secteur "Camargue" le jour de la "Fête des voisins" le 29 mai 2015 en fin d'après midi au Gymnase de la Camargue.

LA GRUE ET LES ETOURNEAUX

 

ce pourrait être le titre d'une fable de Jean de La Fontaine. En fait c'est le titre de la photo prise en ces premiers jours d'automne, depuis l'arrière de la Résidence Le Liberté. Dès le début de matinée et en fin d'après midi, des vols de plusieurs centaines d'étourneaux obscurcissent le ciel nîmois, les volatils cherchant un support pour passer la nuit, après avoir écumé les oliveraies du voisinage. Dans notre secteur les platanes sont délaissés, les étourneaux préférant à l'évidence, une situation plus élevée : c'est la flèche de la grue du chantier Amétis qui leur sert de reposoir.

INFILTRATIONS :

plusieurs appartements de la résidence sont affectés par des infiltrations importantes,  pénalisantes tant sur le plan esthétique que fonctionnel. L'origine se trouve semble-t-il dans la construction de la superstructure (fissures, mauvaise protection des joints, ...). Malgré de nombreux signalements, réclamations, expertises quelques fois (mais pas toujours) certains de ces désordres ne sont toujours pas résolus. Le promoteur URBAT ne semble pas avoir pris les bonnes décisions en ce domaine et le mécontentement de certains propriétaires, locataires et gestionnaires augmente ! Le Syndic Tourdiat a pris le relai du promoteur pour faire avancer ce dossier : des déclarations de sinistres au titre de l'assurance "Dommage-Ouvrage" ont permis de rêgler quelques cas. Plusieurs interventions sous contrôle de cabinet d'expert sont actuellement en cours.

Cependant s'il en restait sans solution,  la loi permettant depuis le 1er octobre 2014 d'entammer des actions collectives en justice (action de groupe) les copropriétaires concernés pourraient trouver là une voie de recours. Le texte de loi facilite grandement ce genre de procédure pour la protection des consommateurs. Une opération médiatique destinée a informer le public pourrait également être envisagée.

 

L'Assemblée Générale de décembre 2014 a traité de ces problèmes : les mesures visant à leur résolution ont eu un premier effet début 2015.

ETAPE NIMOISE

DU TOUR DE FRANCE 2014 :

LE LIBERTE AUX PREMIERES LOGES

 

Le circuit de l'étape nîmoise du Tour de France 2014 est passé Avenue de la Liberté après avoir suivi le Bd S. Allende, bifurqué à hauteur du Colisée et avant de se diriger vers les arènes. Un gros orage a éclaté pendant le passage de la caravane publicitaire. Les plus précautionneux avaient pris place sous les abri-bus ou sur leurs terrasses de la Résidence donnant sur la rue de la Ranquette. Le soleil est heureusement revenu au moment du passage des coureurs.

Plusieurs résidents ont eu la mauvaise surprise de ne pas retrouver leurs voitures en début de matinée du lundi : elles avaient été enlevées au petit matin par la fourrière. La zone de parking en face du garage de réparation automobile avait été (discrétement) mise en stationnement interdit quelques jours auparavant !

FERMETURE DU PORTAIL BASCULANT

Un fort orage, pendant la féria 2014, avait détérioré le système de commande du portail basculant donnant acces aux parkings. De ce fait celui-ci est resté ouvert pendant quelques temps, avant que les caméras videos ne soient installées, donnant l'occasion à des visiteurs indélicats de pénétrer et de subtiliser deux roues d'un véhicule de locataire stationné sur l'aire de parking en sous-sol.

 Ce fait regrettable et déplorable, donne l'occasion de rappeler ici à chacun d'être attentif aux consignes de sécurité et de sécurisation concernant la fermeture des portes d'accés à la résidence.

En cas de dysfonctionnement du système de fermeture du portail ne pas hésiter à avertir le syndic Tourdiat ainsi que le Président du Conseil Syndical. En cas de non réponse pour absence, indisponibilité, ...  avertir la Sté CMA tel 04.66.29.66.03 avec laquelle nous avons un contrat d'entretien.

Auparavant, si on accepte de consacrer 5 mn de son temps personnel pour le bien être de tous, on peut vérifier si les cellules optiques de commande du portail ne sont pas obtruées ou sales, empéchant son bon fonctionnement (il suffit de passer un doigt ou un chiffon dans chacun des 4 tous percés dans les montants en bas à droite et à gauche).

 

Cet évènement est également un fait supplémentaire qui a justifié la mise en oeuvre des solutions de sécurisation des espaces communs décidés par le Syndic et le Conseil Syndical, la protection des biens de tous les résidents étant leur souci permanent.

 

Les reflexions propositions et contributions des résidents et copropriétaires sur cette thématique sont attendus et seront  les bienvenues.

 

_________________________________________________________

 

ET ENVOL DE PARASOLS

C'est un autre phénomène, constaté celui-là pendant les jours de tempête ou de gros orages : les parasols, sortis à l'occasion des beaux jours et installés sur les terrasses, ont des envies de liberté et s'envolent facilement, quand ils sont aidés par une forte bourrasque, vers des destinations inattendues. Mais voila, le vol non maitrisé dans sa descente, peut aboutir sur un pare-brise ou une carrosserie de voiture (c'est déja arrivé) ou même blesser un passant ou une personne sur sa terrasse (souhaitons que ça n'arrive pas). Un conseil : attacher et fixer très solidement vos parasols dès leur installation ! Quand ils sont repliés, il est conseillé d'attacher la toile autour de l'axe central !

2ème RENCONTRE DU LIBERTE (2014)

Dans le prolongement de la Fête des Voisins du quartier «Camargue»,

le Conseil Syndical de la Résidence « Le Liberté » a organisé

la 2ème « Rencontre du Liberté »

le samedi 28 juin 2014 entre 11h30 et 13h

à l’entrée de la Résidence.

 LES RESIDENTS, LOCATAIRES, PROPRIETAIRES (résidents ou non)

ONT ETE INVITES A SE RENCONTRER, FAIRE CONNAISSANCE,

ECHANGER, BOIRE UN VERRE, MANGER UN MORCEAU,

AU COURS D’UN APERITIF CONVIVIAL ET DECONTRACTE.

LE PLAISIR DE SE RETROUVER LA A ETE PARTAGE PAR LA QUARANTAINE DE PARTICIPANTS PRESENTS     (qui ont eu une pensée pour ceux qui étaient au travail ou pris par d'autres engagements et ont adressé un mot de regret pour s'excuser de leur absence)

 

Les boissons ont été offertes par la copropriété (punch, jus de fruits, sodas …)  chacun a amené une petite chose à grignoter  et bien-sûr ses sourires à échanger.

 

A CHCUN DES PROPRIETAIRES, LOCATAIRES, RESIDENTS DU "LIBERTE"

NOUS SOUHAITONS UNE ANNEE 2015

PLEINE DE SATISFACTIONS ET DE PROJETS REUSSIS.

OCCUPATION ABUSIVE

DE L'EMPLACEMENT STATIONNEMENT DE COURTE DUREE

 

 

Le Conseil Syndical de copropriété a décidé la création d'une zone de stationnement de courte durée afin de répondre aux besoins des véhicules appartenant à des entreprises de service intervenant dans l'immeuble ou chez des particuliers, à des visiteurs de passage, à des personnels de santé en visite chez des patients, ... leur permettant ainsi de disposer d'un emplacement pour des durées n'excédant pas 6 heures (emplacement 38 au RH). Au-delà de ce délai, l'occupation serait considérée comme abusive. Nous recommandons aux résidents d'indiquer à leurs visiteurs (y compris aux motards) d'utiliser cette possibilité plutôt que de stationner sur les espaces inadéquats à l'entrée de la résidence.

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------

BELLE EVOLUTION DE "L'ILLUMINATHON"

 

Lors des premiers réveillons de la Résidence Le Liberté, en décembre 2012, une seule guirlande électrique décorait un des balcons du batiment. En 2013 il y en a eu deux. Cette année ce sont 6 guirlandes qui participent aux illuminations. Merci à ces résidents qui contribuent ainsi à la convivialité du lieu. Sympathique pratique qui est un signe en direction tant des résidents que des passants, en leur signifiant " Salut ! Nous vous souhaitons de bonnes fêtes et nous contribuons, bien modestement mais sincèrement, à ce qu'elles soient agréables".


Qui sait ? Peut-être qu'en 2015 leur nombre sera encore en augmentation et que Le Liberté sera un des plus sympatiques immeubles du secteur. 


___________________________________

NON CE N'EST PAS UN EXTRAIT DE "LES OISEAUX" (film d'A. Hitchcock)

 

 

A ce jour nulle attaque de volatils n'a été signalée. Par contre, des cris de protestation ont été entendus, à plusieurs reprises, après que des résidents ont constaté des déjections sur les balcons, terrasses, linges étendus et carrosseries de voitures stationnés sur le parking du RH !

EXTINCTEURS

Après le jeu stupide qui s'est déroulé au mois de mai 2014 dans le sous-sol, au cours duquel un extincteur a été vidé, celui-ci a été rechargé par la société chargée de l'entretien des matériels de sécurité de la résidence. Bien entendu, les frais de rechargement seront affectés aux dépenses de la copropriété et répercutés sur les charges payées par les résidents. Les joueurs ne sont malheureusement pas les payeurs !

APRES L'ETAPE DU TOUR DE FRANCE : ENVOL DE VELOS

Le local vélos du niveau RH a été visité au cours de la dernière semaine de juillet, par un ou une malhonnète qui a subtilisé deux (ou plus?) vélo(s). Pulsion déclenchée par le passage du Tour de France ou geste regrettable et désolant dans cette résidence où le bon voisinage et le respect mutuel sont la rêgle habituelle entre résidents ?

 

Nous adressons nos sentiments compatissants à Elodie (au 1er étage) qui, à la veille de son départ pour une autre destination, a été victime de cette indélicatesse, ainsi qu'à Pierre et Kenza (au 6ème) qui ont subi le même genre de préjudice.

 

Plainte a été déposée et le Conseil Syndical en concertation avec le syndic a engagé une étude pour mettre en place des mesures de sécurisation de ces espaces de façon à ce que de tels faits ne se reproduisent pas.

 

Pour sécuriser le rangement des vélos dans ces locaux le Conseil Syndical a donc décidé l'aménagement intérieur de ces derniers en faisant fixer des anneaux permettant l'accrochage des vélos par leurs antivols et la pose de caméras de surveillance dans les espaces parkings.

 

 

Nous recommandons aussi d'être attentifs à la bonne fermeture des portes d'accés aux différents locaux et espaces.

 

___________________________________________________________

BADABOUM !

 

      Les éléments hauts de rangement de la cuisine d'un appartement du 1er étage se sont détaché dernièrement et se sont écrasés au sol provoquant des dégats matériels (bris de vaisselle, d'appareils ménagers, ...) mais, fort heureusement pas de bléssé. Ces éléments ont été livrés installés avec l'appartement à l'origine. Les responsabilités du SAV D'URBAT et de l'entreprise installatrice sembent ainsi directement concernés. Le propriétaire nous demande de signaler ce fait aux autres propriétaires afin qu'une attention particulière soit apportée aux accrochages d'éléments de cuisine (d'origine) dans les autres appartements pour que des incidents du même ordre puissent être évités. Il semblerait en effet que le problème vienne de la mauvaise qualité des chevilles utilisées par l'installateur. A signaler au SAV d'URBAT via le syndic, si l'on costatait une anomalie dans la fixation des éléments de cuisine

      Ne pas manquer de signaler ce genre d'incident, s'il s'était déjà produit, au Conseil Syndical afin de regrouper les signalements et de les faire traiter, en lien avec le syndic, par les interlocuteurs concernés.

      NB : Le SAV d'Urbat a réagi à ce désordre (semble-t-il exceptionnel) et a fait procéder au remplacement des meubles et au dédomagement du résident.

STATIONNEMENT ET CIRCULATION RUE DE LA RANQUETTE :

L'ARRETE MUNICIPAL

Le texte de l'arrété est consultable ci-dessous :

 

VOICI LES PRECISIONS OBTENUES PAR M. CASTERAS (Syndic Tourdiat Gestion) CONCERNANT LA FACON DONT IL FAUT INTERPRETER LE TEXTE EN CE QUI CONCERNE NOTAMMENT LES CONDITIONS DE CIRCULATION ET STATIONNEMENT DEVANT NOTRE IMMEUBLE

 

 

L’Arrêté Municipal concerne les n° 24 à 30 Rue de la Ranquette et donc l’immeuble Le Liberté est exclu de l’interdiction de circuler Rue de la Ranquette. Sauf que, à partir du n° 30, la circulation est en sens unique vers le centre ville, donc il faudra rentrer et sortir par la fin de la Rue de la Ranquette, croisement avec la rue du Romarin (ce que beaucoup de résidents faisaient jusqu'alors mais qui n'était pas vraiment autorisé, puisque normalement la rue est en sens unique à partir du coin du Garage de réparation automobiles). Nous avons eu la confirmation de cette interprétation de la part de l’entreprise FORBAT.

UNE DIMENSION EUROPÉENNE POUR LE SECTEUR "COSTIÈRE"

UNE "PLACE DE L'EUROPE" DANS NOTRE QUARTIER

qui se transforme, certaines fins de semaines, en

"PLACE DES BOULISTES"

 

Vendredi 9 mai 2014 de 14 à 18h :  la nouvelle "PLACE DE L'EUROPE" aménagée entre le Colisée, l'avenue de la Liberté, la rue de la Ranquette et la rue du Romarin a été animée par les associations et inaugurée par les élus nîmois.

Voir rubrique "Environnement"

 

Certaines fins de semaines, cet espace se transforme en "Place des Boulistes" et accueille les affrontements (pacifiques) des amateurs de jeu provençal (à ne pas confondre avec la pétanque !)

 

C'est plutôt le "Jeu provençal" qui est mis à l'honneur ici.

VIE DU QUARTIER - COMITÉ DE QUARTIER "LA CAMARGUE"

Voir les nouvelles du Comité de Quartier en rubrique : "Nos relations":

 

2014:

 

Premier Vide-grenier organisé par l'Amicale du Lycée Frédéric Mistral le samedi 24 mai 2014. 

 

Fête des voisins : apéritif coopératif et musical au Gymnase de La Camargue le 23 mai 2014

 

VISITE DU QUARTIER par les membres du Comité de Quartier : Lundi 20 octobre 14h30

 

REUNION DE RENTREE : Lundi 17 novembre 2014

 

PREVU : une nouvelle réunion d'information avec tous les adhérents  pour la mise en place du projet "Voisins Vigilants".

Précédant ou suivant l'Assemblée Générale du Comité de Quartier, une réunion avec les élus de notre quartier sera fixée ultérieurement pour le début de l'année à l'occasion de la galette des Rois offerte aux adhérents et habitants par le Comité de Quartier.

 

CONTACT AVEC LE PRESIDENT DU COMITE DE QUARTIER : Le président du Conseil Syndical de la Copro Le Liberté a signalé, courant janvier 2015, au président du Comité de Quartier La Camargue, sa disponibilité pour travailler avec cette instance sur les difficulltés grandissantes de stationnement dans le secteur. Il lui a suggéré d'interpeler les services municipaux sur la possible (?) transformation de la zone-trottoir, à droite du récupérateur de verre et en face du petit centre commercial, en une zone de stationnement.

Nous sommes en attente d'un rendez-vous.

 

___________________________________________________________

 
 

COMPTE-RENDUS DES PRECEDENTES REUNIONS DU CONSEIL SYNDICAL 

 

PERMANENCES TECHNIQUES  

rencontres mensuelles CS / Syndic

COMMISSION TECHNIQUE PERMANENTE

 RESIDENCE LE LIBERTE / DU 02/12/2105

COMPTE – RENDU  RAPIDE /   SUITES A DONNER

 

PARTICIPANTS : Damien CASTERAS (Gestionnaire du Cabinet Tourdiat Gestion – Syndic),       J-Paul SPOSITO (CS) (C.S. = Conseil Syndical)

 

Suites données aux traitements des différents désordres évoqués lors de la réunion précédente.

 

Dossiers en attente de traitement :

 

Désordres dans les appartements 04, 27, 30, 34, M. Castéras suit leur « évolution »

 

Point sur les travaux et réparations non encore effectués :

Réglage du détecteur de mouvement du sous-sol.

 

A vérifier : la durée des éclairages notamment du R-1 et RH. D. Casteras a proposé qu’une harmonisation de toutes les durées d’éclairage des paliers soit réalisée (l’entreprise concernée sera sollicitée). Cette solution adoptée par le Conseil Syndical reste à être mise en oeuvre. Les dépenses en électricité pour les parties communes devraient ainsi être réduites. A faire. Demander un diagnostic de consommation à EDF ?

 

Pb d’écoulement de pissettes depuis le balcon de Appt n°20 (pb récurent) : le nettoyage prochain de cette terrasse est prévu. JP Sposito et D. Castéras ont contacté la résidente qui n’a toujours pas donné de date possible de rendez-vous.

 

Tâche sur façade, sous la fenêtre de l’appt 09 : A FAIRE : l’intervention prévue en septembre n’a toujours pas eu lieu : relancer le prestataire.

 

Remplacement du tapis brosse du hall d’entrée L’installation d’un modèle plus « léger » donc moins cher, a été accepté par le CS. A réaliser sur l’exploitation 2016.

 

Entretien des sas RH et R-1. Pose  de plinthes de protection au bas des murs de ces espaces. Choix par le C.S. d’une solution semblant efficace et peu couteuse : pose de plinthes en carrelage sur les murs des deux sas. Travaux 2016 !

 

Entretien des plantations avant et arrière et état des cyprès (en amélioration) :

Les deux devis reçus (Vivadom et jardinier proposé par M. Stigliani) sont trop élevés. M. Fernandez sera sollicité pour poursuivre son intervention selon un cahier des charges qui sera reprécisé lors d’une prochaine rencontre avec le gestionnaire. Validation de cette solution en AG.

 

Non-respect du règlement intérieur :

M. Casteras a adressé un rappel aux résidents ne respectant pas certains termes du R.I.

 

Des améliorations !

 Le propriétaire de l’appt n°04 a effectué le remplacement des séparations (en bois) posées par sa locataire par des plaques translucides au bout des séparations de loggias (système anti circulation de chats. Cette solution servira de modèle à d’autres locataires ou propriétaires confrontés au même genre de situation

 

Relations avec Ametis :   

Les demandes de nettoyage, de peinture du pignon sud et de dépose du brise-vue cassé sur la terrasse de l’appt 28 devraient aboutir prochainement (?! … ). A suivre !

 

Fermeture du portail basculant d’accès aux parkings

Nous avons reçu la proposition de contrat de l’Entreprise CMA avec 3 types d’interventions et donc 3 couts annuels. La proposition intermédiaire « T2 – Evolution » : 282 € TTC. Actuellement le contrat d’entretien de Sim – Fermeture est de 270 € annuel.

Accord provisoire pour cette solution en attendant la validation en CS.

 

Désordres en cours :

Dysfonctionnement du boitier électrique de la pompe de sécurité au sous-sol. Le syndic fait intervenir au plus tôt l’entreprise compétente. Vérifier si l’intervention a eu lieu.

 

Fuite sur la colonne sèche : URBAT n’ayant pars réagit à la demande de réparation, le Gestionnaire (M. Castéras) a déposé auprtès de l’assurance une déclaration en D.O. (dommage ouvrage). Suites attendues : expertises, conclusions, mise en œuvre des conclusions. NB le remplacement complet de la colonne semble devoir être la solution la plus attendue. Les travaux seront donc importants !

 

Ecoulement anormal du robinet dans le local-poubelle. Une solution de remplacement par un robinet « sécurisé » sera mise en œuvre prochainement

 

Organisation du stationnement des motos sur l’emplacement réservé au RH :

Les résidents concernés se sont rencontré et ont adopté la solution en épi pour 5 motos qui était suggéré.

Un marquage au sol concrétisera cette solution.

 

Rapport de la commission de contrôle des comptes (le 30 novembre 2015)

Claudine Troulet demande quelques précisions afin de compléter le rapport qu’elle rédige et doit présenter à l’AG. M. Castéras en lien avec la comptable du Cabinet Tourdiat lui communiquera les précisions souhaitées.

Parmi celles-ci la question portant sur la raison du cout élevé des dépenses en électricité, trouve sa réponse dans le fait qu’une répartition des factures correspondant à la réalité de la durée de l’exercice a amené à imputer 5 relevés (au lieu de 4) à l’exercice 2014-2015.

Par ailleurs un relevé de compteur (au R+6) n’a toujours pas été effectué par EDF qui applique donc le montant estimé depuis l’origine de la pose. M. Castéras effectue ce relevé qu’il communiquera aux services EDF en demandant les réajustements utiles.

 

COMPTE-RENDU DE LA REUNION TECHNIQUE TELEPHONIQUE

du mercredi 03 décembre 2014

 

 

▪ Pour le Conseil Syndical : Jean-Paul SPOSITO,

▪ Pour le Syndic : Damien CASTERAS.

 

 Les éléments suivants sont signalés, mis à l'étude ou ont fait l'objet d'un échange d'informations :

 

Le Comité de Quartier La Camargue doit bientôt tenir son AG. Il serait pertinent que les memebres du Conseil Syndical adhèrent à cette association pour peser dans les orientations que celui-ci étudie et concerte avec les autorités municipales en matière d'évolution de l'environnement. Cette hypothèse sera soumise à l'avis du Conseil Syndical après l'AG de décembre 2014.

 

DAAF : une proposition d'achat et d'installation à prix étudié sera faite aux copropriétaires par le syndic. Ils ne seraient pas obligatoires dans les coursives des étages.

 

Signalement d'un dysfonctionnement d'appel au digicode pour l'appartement de M. Douglass (5ème étage)

 

Problème de tri : le verre n'est pas toujours trié par les résidents qui déposent les bouteilles dans les conteneurs bleus ou verts. Nous risquons un refus d'enlèvement et une amende : M. Fernandez est obligé de faire le tri dans les bacs ce qui n'est ni agréable ni de sa responsabilité. Il propose d'installer une poubelle spécial verre qu'il se chargerait de vider une fois par mois. Il faudrait alors modifier son contrat en rajoutant une heure de travail mensuel. M. Castéras demande un devis pour pouvoir faire la proposition au Conseil Syndical.

 

Contrats d'entretien des chaudières : Demande au syndic de négocier avec Gaz Service un tarif préférentiel pour un nombre suffisant de contrats d'entretien des chaudières individuelles.

 

Etiquettes adhésives à apposer sur les véhicules mal stationnés devant la résidence : M. Castéras n'a toujours pas passé commande.

 

Proposition de pose de blocs BAES dans les coursives qui sont dans le noir complet en cas de panne : il pourrait être envisagé la pose de blocs de secours au-dessus de la porte palière donnant sur l'escalier (dispositif non obligatoire dans un immeuble d'habitation !)

 

Eclairage des paliers : URBAT a été a nouveau sollicité : réponse attendue

 

Chantier Ametis : un résident (M. Larosa) a subit des projections de béton sur son véhicule stationné au parking RH. M. Castéras assure la médiation entre lui et le promoteur afin d'obtenir un remboursement des frais engagés.

 

Le "groom" de fermeture de la porte palière du hall d'entrée est à nouveau déréglé.

Proposition de rechercher un intervenant pour assurar le réglage. (NB : C'est M. Blanc, serrurier habitant dans la résidence, qui a été sollicité pour réaliser cette maintenance).

 

Le bas du mur de soutainement, côté parking, se dégrade de plus en plus. M. Castéras propose la pose de blocs naturels permettant le maintien de la terre qui s'écoule avec les pluies.

 

PROCHAINE REUNION TECHNIQUE

LE MERCREDI 7 JANVIER 2015 à 9h / R-V Appt 27

NB : séance de travail ouverte à tous les propriétaires et aux résidents qui en manifesteront la demande

COMPTE-RENDU DE LA REUNION TECHNIQUE

du mercredi 05 novembre 2014

 

Le mercredi 5 novembre en conformité avec la fréquence décidée,  une représentation du Conseil Syndical et le Syndic se sont réunis sur la copropriété.

Présents :

 ▪ Pour le Conseil Syndical : Jean-Paul SPOSITO,

▪ Pour le Syndic : Damien CASTERAS.

 

Point de situation sur les suites données aux décisions prises et difficultés restant à résoudre :

 

1. LOCAL VELO

Pose de systèmes d’accrochage pour vélos dans les locaux-vélos au RH et Sous-sol

 

1 bis. « CAMERAS » Pose de 2 caméras. M. Castéras fournira les plaques d’avertissement à poser dans 4 lieux.

 

2. BLOC PORTE

Pose d’un bloc porte de couleur Alu, sur la porte d’entrée.

 

3. ADOUCISSEUR et RESEAU EAU CHAUDE SOLAIRE

Adoucisseur : Entretien par  Ent FERNANDEZ

Le Syndic a acheté et livré une réserve de sel.

Réseau et appareillage eau chaude solaire : recherche d’un nouveau prestataire

 

 

4. RECOUVREMENT DE CREANCES DE COPROPRIETAIRES

Les créances des copropriétaires sont en parties recouvrées.

Seul reste un copropriétaire, dont le retard nécessite une procédure en recouvrement.

 

 

5. PANNEAU D’AFFICHAGE / FOURNITURES

Deux panneaux d’affichage format A4 et un panneau format A3 à poser.

 

 

6. SECURITE

Un cadenas à chiffre à installer pour l’échelle sur le palier du 6ème.

 

 

Le Syndic commandera à l’entreprise LGP la fourniture d’une manivelle femelle pour la sécurité incendie.

 

7. STATIONNEMENT DEVANT RESIDENCE

Mise en place de dispositif anti-stationnement,

et

des autocollants dissuasifs à apposer sur véhicules mal garés.

 

 

8. GDF

Courrier à GDF pour demander CR de visite de contrôle du réseau de distribution interne.

Clé plastique pour la coupure du gaz demandée à l’entreprise GDF.

 

 

9. CHANTIER AMETYS

Demande à la société AMETYS de faire le nécessaire pour diminuer au maximum les nuisances.

 

10. BAUX PARKINGS

Les baux des parkings loués par la copro.

 

 

 

11. EXTINCTEUR SOUS-SOL

L’extincteur au sous-sol (-1)  vandalisé.

 

 

 

 

12. SIGNALETIQUE

Plaque  « LOCAL POUBELLES – SANS ISSUE » à poser sur la porte du local.

 

13. PROTECTIONS PORTES PALIERES DES NIVEAUX PARKING

Pose de 2 protections de bas de porte, d’une hauteur de 50 cm, pour les portes des SAS garages niveau -1.

 

 

 

13. NOTICE NUMERICABLE

Notice mode d’emploi pour la connexion télé dans les appartements.

 

 

 

14. BASSIN DE RETENTION / JARDINET

Défaut d’enduit sur le bas de mur côté bassin de rétention.

 

 

 

 

 

Plantes mortes à remplacer

 

 

15. SAS de PASSAGE DU NIVEAU RH AU PARKING : trou dans la dalle bétonnée

 

Fait

(M. Fernandez (2)+JPS)

 

Id°

 

 

 

Id°

 

 

 

Fait

Contact à prendre avec Sofrade

 

 

En cours, à suivre !

Point à vérifier notamment par commission de contrôle des comptes le 17.11.2014

 

 

Fait / Une affiche format A3 au RH reste à réaliser par secrétariat Tourdiat Gestion

 

Fait : le code est disponible chez le syndic et chez le Pdt du CS

 

Fait : en attente de reception

 

 

Les propositions seront faites en AG

 

Commandés : en attente de réception

 

 

Courrier envoyé pas de retour !

 

Fait, mais non obtenue

 

 

 

Fait. Efficacité ? A suivre …

 

Les deux résidents concernés ne les ont pas trouvés dans leurs BàL. Envoi de documents à renouveler par le syndic

 

Rechargement effectué.

NB : la Sté LGP a décelé, lors du contrôle annuel des systèmes de sécurité, une fuite dans la colonne sèche. A signaler à URBAT

 

Fait.

 

 

Fait par Ent. Fernandez (bandes plus hautes que prévues)

 

Un conseil a été publié sur le site web de la résidence à partir de la note Numéricable.

 

 

Renouvellement du signalement à Urbat par le Syndic ou recherche de solution de « camouflage » avec les blocs de pierre de jardin ?

 

Fait : Remplacement des plantes par Ent. Fernandez

 

Un membre du Conseil Syndical achète le produit de rebouchage et réalise la réparation.

 

IL EST AINSI CONSTATE QUE LA PLUSPART DES PETITS TRAVAUX D’AMELIORATION ONT ETE REALISES ET QUE LA COPRO, A QUELQUES DETAILS PRES, PREND SON RYTHME DE COISIERE.

 

IL RESTE A REGLER CEPENDANT TOUTES LES MALFACONS ET DESORDRES SUR LE BATI, NOTAMMENT    DANS LES PARTIES COMMUNES ET DANS LES LOGEMENTS, DONT LA SCCV LE LIBERTE ET LE SAV D’URBAT N’A ASSURE NI LE SUIVI NI LE REGLEMENT.

LE SYNDIC TOURDIAT GESTION PREND LE RELAI D’URBAT EN FAISANT LES DECLARATIONS EN « DOMMAGE – OUVRAGE » MAIS, POUR AUTANT, LES DOSSIERS TRAINENT EN LONGUEUR ET TOUT EST LOIN D’ETRE REGLE ! CET AXE DE TRAVAI ET D’INTERVENTION EST DESORMAIS PRIORITAIRE ET RESTE UNE PREOCCUPATION PERMANENTE.

 

LA QUESTION DES INFILTRATIONS ET DU DEFAUT D’ETANCHEITE DES FERMETURES (Fenêtres, portes fenêtres) CONSTITUE, EN PARTICULIER, UNE QUESTION PREOCCUPANTE A REGLER D’URGENCE. DESORDRES DANS LES APPTS : 32, 27, 40, 34, 24, 36 … (infiltrations notamment) : expertises en cours pour certains mais rien de traité définitivement.

 

 

 

A REGLER AU PLUS TÔT EGALEMENT :

 

LES DESORDRES ELECTRIQUES SUR LES PALIERS : défaut de conception et/ou de réalisation lors de l’installation. Certains paliers entre le rez-de-chaussée et le 4ème sont en partie dans la semi obscurité. Se pose un problème de sécurité, la porte donnant sur l’escalier n’est pas éclairée, d’autant plus que, curieusement, il n’y a pas de BAES (bloc autonome d’éclairage de sécurité) tels que ceux qui existent au sous-sol, ce qui par ailleurs, pose problème lorsqu’il y a une panne générale d’électricité).

Le remplacement très fréquent des ampoules constitue une dépense anormalement élevée qui se retrouve dans les charges de copropriété.

 

Par ailleurs il manque un cache sur le circuit électrique au plafond au-dessus de la porte du local technique du sous-sol (il avait été enlevé de façon à effectuer un branchement pirate par l’ancien locataire du box voisin).

 

 

FIXATIONS DES PLINTHES  et GRILLES de VMC SUR LES PALIERS : défaut de fabrication signalé à URBAT qui devrait ( ???) interpeller l’installateur.

 

DIGICODE – VISIOPHONE : Un dysfonctionnement est signalé dans la programmation du digicode-visiophone : le branchement de l’appartement n°38 : M. Casteras doit rétablir la bonne connexion lors de son prochain passage

 

 

DIVERS :

Une voiture-ventouse (Clio blanche immatriculée BF 323 AM), abandonnée depuis plusieurs semaines sur un emplacement devant la résidence a été signalée au Comité de Quartier puis,  par le syndic, aux services de la police municipale. Les résidents génés par cet immobilisation de l'espace public attendent l’enlèvement prochain de cette épave.

 

<< Nouvelle zone de texte >>

________________________________________________________

Point de situation en octobre 2014, en préparation

de la réunion du Conseil Syndical du 17.10.2014

 

Une représentation du Conseil Syndical et du Syndic se sont réunis sur la

copropriété afin de faire le point sur les interventions à réaliser notées le 07.08.14.

Présents :

▪ Pour le Conseil Syndical : Claudine TROULET, Jean-Paul SPOSITO,

▪ Pour le Syndic : Damien CASTERAS.

 

1. LOCAL VELO

8 systèmes d’accrochage pour vélos, ainsi que 2 "caméras" seront

commandés./ EN ATTENTE

 

2. ADOUCISSEUR

L’entreprise DEVOS est défaillante. Le Syndic consultera en urgence l’entreprise SOMMATEC. et / ou Ent FERNANDEZ

Le Syndic effectue ce jour un complément de sel dans l’adoucisseur.

+ M. Fernandez 3 semaines après

 

3. CLE CHAUFFERIE

Le Syndic remet ce jour au Conseil Syndical la clé de la chaufferie.

REMISES A M. FERNANDEZ

 

4. RECOUVREMENT DE CREANCES

Les créances des copropriétaires sont en parties recouvrées.

Seul reste un copropriétaire, dont le retard nécessite une procédure

en recouvrement. / Ou EN EST-ON ?

 

5. BLOC PORTE

Le Syndic commandera la pose d’un bloc porte de couleur Alu, sur la porte

d’entrée. / EN ATTENTE

 

6. PANNEAU D’AFFICHAGE / FOURNITURES

Deux panneaux d’affichage format A4, et un panneau format A3 seront installés

/  FAIT

 

Un cadenas sera installé pour l’échelle. / A VERIFIER

 

Le Syndic commandera à l’entreprise LGP la fourniture d’une manivelle femelle

pour la sécurité incendie.

 

7. STATIONNEMENT DEVANT RESIDENCE

Il sera étudié la mise en place de dispositif anti-stationnement, et des autocollants dissuasifs seront achetés.

 

8. GDF

Plusieurs résidents rencontrent des problèmes avec l’étanchéité de leurs compteurs, ainsi que leur détendeur.

Un courrier sera envoyé à GDF afin de leur demandé s’ils ont effectué un contrôle

général. A défaut, ils seront commandés pour le faire. / RELANCER GDF

 

9. CHANTIER AMETYS

Des nuisances sont provoquées par le chantier AMETYS, liées aux larges horaires

des travaux (7h00 à 20h00).

Les véhicules de livraisons (en particulier le béton) empiètent sur la sortie de la

résidence.

Il sera demandé à la société AMETYS de faire quelque chose pour diminuer au

maximum les nuisances. / RELANCER

 

10. SCCV LE LIBERTE

Le Syndic relancera la SCCV LE LIBERTE pour le problème électrique du spot du

1er étage.

Il le relancera également pour le manque d’enduit sur le bas de mur côté bassin

de rétention.

Un courrier en recommandé leur sera adressé. / EN ATTENTE

 

11. BAUX PARKINGS

Les baux des parkings ont été laissés dans les boites aux lettres pour

régularisation. / FAIT

 

12. EXTINCTEUR SOUS-SOL

Un extincteur au sous-sol -1 a été vandalisé.

Le Syndic commandera l’entreprise LGP./ FAIT

 

13. CONSEIL SYNDICAL PREPARATOIRE A L’ASSEMBLEE GENERALE

Le Conseil Syndical préparatoire à l’Assemblée Générale se tiendra le 10 octobre

2014 à 17h15, sur la résidence.

 

14. VERIFICATION DES COMPTES

La vérification des comptes s’effectuera le 17 novembre 2014 à 9h00.

 

15. ASSEMBLEE GENERALE

L’Assemblée Générale se tiendra le 18 décembre 2014.

 

16. SIGNALETIQUE

Une plaque de 30 cm x 10 cm sera commandée à l’entreprise ROLLE :

Fond Blanc, écriture grise « LOCAL POUBELLES – SANS ISSUE ».

FAIT

 

17 .CLE COUPURE GAZ

Il est constaté que la clé plastique pour la coupure du gaz est absente.

Le Syndic contactera l’entreprise GDF.

Demande à GDF de contrôler le réseau de distribution interne

RELANCER

 

18. PROTECTION PORTE

Il sera commandé à l’entreprise FERNANDEZ la fourniture et la pose de 2

protections de bas de porte, d’une hauteur de 50 cm, pour les portes des sas de 

garages niveau -/. FAIT

 

19. NOTICE NUMERICABLE

Le Syndic transmettra à Monsieur SPOSITO une notice de NUMERICABLE, pour

affichage dans le panneau. / VERIFIER

 

20. PERMANENCE

Les permanences se dérouleront les premiers mercredi de chaque mois, à 9h00.

Les prochaines permanences seront les 5 novembre 2014, 3 décembre 2014,

7 janvier 2015 etc…

 

 

NOUVEAUX DESORDRES ET RAPPELS

DESORDRES ELECTRIQUES SUR LES PALIERS niveaux R+1 à R+3

URGENT EN ATTENTE 

 

FIXATIONS SUR LES PALIERS : PLINTHES  et GRILLES

EN PARTIE REALISE

 

DESORDRES APPTS : 27, 40, 34, 24, 31,  … (infiltrations notamment)

CARENCE D’URBAT

NON RESOLUS

 

ETUDE ET PROPOSITIONS POUR PROTECTION DE L’ESPACE ENTREE DE LA RESIDENCE

EN ATTENTE

 

FERMETURE DES PORTES PALIERES DES PARKINGS

EN ATTENTE

 

GESTION DE L’ESPACE « STATIONNEMENT A DUREE LIMITEE » AU RH

RACCORDEMENT DE L’IMMEUBLE A LA FIBRE (décision en AG)

A ETUDIER

 

 

_________________________________________________________________

 

COMPTE-RENDU

DE LA REUNION TECHNIQUE

du JEUDI 7 AOUT 2014

 

 Le jeudi 7 août à 14 h 00, le Conseil Syndical et le Syndic se sont réunis sur la copropriété.

Présents :

▪ Pour le Conseil Syndical : Claudine TROULET, Jean-Paul SPOSITO,

▪ Pour le Syndic : Damien CASTERAS.

 

1. LOCAL VELO

8 systèmes d’accrochage pour vélos, ainsi que 2 "caméras" seront commandés.

2. ADOUCISSEUR

L’entreprise DEVOS est défaillante. Le Syndic consultera en urgence l’entreprise SOMMATECH.

Le Syndic effectue ce jour un complément de sel dans l’adoucisseur.

3. CLE CHAUFFERIE

Le Syndic remet ce jour au Conseil Syndical la clé de la chaufferie à remettre à M. Fernandez.

4. RECOUVREMENT

Les créances des copropriétaires sont en partie recouvrées.

Seul reste un copropriétaire, dont le retard importantnécessite une procédure en recouvrement.

5. BLOC PORTE

Le Syndic commandera la pose d’un bloc porte de couleur Alu, sur la porte d’entrée.

6. PANNEAU D’AFFICHAGE / FOURNITURE

Deux panneaux d’affichage format A4, et un panneau format A3 seront installés.

Un cadenas sera installé pour l’échelle.

Le Syndic commandera à l’entreprise LGP la fourniture d’une manivelle femelle pour la sécurité incendie.

7. STATIONNEMENT DEVANT RESIDENCE

Il sera étudié la mise en place de dispositif anti-stationnement, et des autocollants dissuasifs seront achetés.

8. GDF

Plusieurs résidents rencontrent des problèmes avec l’étanchéité de leurs compteurs, ainsi que leur détendeur.

Un courrier sera envoyé à GDF afin de leur demandé s’ils ont effectué un contrôle général. A défaut, ils seront commandés pour le faire.

9. CHANTIER AMETYS

Des nuisances sont provoquées par le chantier AMETYS, liées aux larges horaires des travaux (7h00 à 20h00).

Les véhicules de livraisons (en particulier le béton) empiètent sur la sortie de la résidence.

Il sera demandé à la société AMETYS de faire quelque chose pour diminuer au maximum les nuisances.

 

10. SCCV LE LIBERTE

Le Syndic relancera la SCCV LE LIBERTE pour le problème électrique du spot du 1er étage.

Il le relancera également pour le manque d’enduit sur le bas de mur côté bassin de rétention.

Un courrier en recommandé leur sera adressé.

11. BAUX PARKINGS

Les baux des parkings ont été laissés dans les boites aux lettres pour régularisation.

12. EXTINCTEUR SOUS-SOL

Un extincteur au sous-sol -1 a été vandalisé.

Le Syndic commandera l’entreprise LGP.

13. CONSEIL SYNDICAL PREPARATOIRE A L’ASSEMBLEE GENERALE

Le Conseil Syndical préparatoire à l’Assemblée Générale se tiendra le 10 octobre 2014 à 17h15, sur la résidence.

14. VERIFICATION DES COMPTES

La vérification des comptes s’effectuera le 17 novembre 2014 à 9h00.

15. ASSEMBLEE GENERALE

L’Assemblée Générale se tiendra le 18 décembre 2014.

16. SIGNALETIQUE

Une plaque de 30 cm x 10 cm sera commandée à l’entreprise ROLLE :

Fond Blanc, écriture grise « LOCAL POUBELLES – SANS ISSUE ».

17. CLE COUPURE GAZ

Il est constaté que la clé plastique pour la coupure du gaz est absente.

Le Syndic contactera l’entreprise GDF.

18. PROTECTION PORTE

Il sera commandé à l’entreprise FERNANDEZ la fourniture et la pose de 2 protections de bas de porte, d’une hauteur de 50 cm, pour les portes des SAS garages niveau -1.

19. NOTICE NUMERICABLE

Le Syndic transmettra au CS une notice de NUMERICABLE, pour communication aux résidents.

20. PERMANENCES TECHNIQUES Président du CS (et membres volontaires) + Syndic

Les permanences se dérouleront les premiers mercredi de chaque mois, à 9h00.

Les prochaines permanences seront les 5 novembre 2014, 3 décembre 2014, 7 janvier 2015 etc…

L’ordre du jour, étant épuisé, la séance est levée. 

         

REUNION DU CONSEIL SYNDICAL DE COPROPRIETE

 « LE LIBERTE » DU 13.06.2014

COMPTE RENDU RAPIDE

ET RELEVE DES PRINCIPALES DECISIONS

          

Présents : M. Bouisset, R. Garcia, B. Koebel, J-P Sposito, C. Troulet + D. Castéras (Cabinet Tourdiat – Syndic)

 Excusés : G. Stigliani, J-M Bensa / Absents :  D. Fleuriet, F. Gaechter  /  Secrétariat de séance: JP Sposito

 

  1. Approbation du Compte-rendu de la séance du 28.03.2014 : adopté.
  2. Ordre du jour de la présente séance : adopté tel quel.

Location des deux emplacements de parkings appartenant à la copropriété : Le loyer mensuel a été fixé à 50€ (il s’agit d’emplacements en zone couverte). Deux candidatures de résidents ont été agréées par le CS (après consultation) qui a donné son accord au syndic pour établir les baux de location.   Si une location ne pouvait pas être concrétisée, le CS décide de ne pas rechercher de candidats extérieurs à la résidence et de  conserver cette possibilité de location pour de futurs résidents pouvant éventuellement être intéressés.

Arrosage et entretien de la zone «jardinet du bassin de rétention » : Le repérage des asperseurs a été réalisé par deux membres du CS. Le plan correspondant et la notice d’emploi de fonctionnement du programmateur ont été affichés dans le local technique. M. Fernandez a été informé. M. Castéras (Syndic Tourdiat) fixera prochainement avec lui ses modalités précises d’intervention.

Problèmes de trésorerie sur le compte de la propriété géré par le syndic : les problèmes de non-paiement des interventions de l’Entreprise Fernandez Nettoyage (à présent en partie résolus) amène M. Castéras à fournir les précisions suivantes. L’état de la comptabilité reprise par le Cabinet Tourdiat après la gestion assurée par le Cabinet Salanié a très vite fait apparaître une trésorerie très faible et problématique. Cela est dû notamment à l’absence de fond de roulement que le gestionnaire précédent avait négligé de constituer et au retard de paiement des avances trimestrielles sur charges de la part de certains copropriétaires qui ne les versent pas régulièrement : actuellement 22 copropriétaires ont des comptes débiteurs ! Cela représente un manque de trésorerie de plus de 10 000 € ! L’un d’entre eux a un retard de paiement de 1300 € ! Le CS demande à ce que la plus grande rigueur soit adoptée dans la maîtrise de ce dossier : lettre simple à l’intéressé au premier retard, puis en cas de non réponse, lettre recommandée avec A-R, puis si pas de changement au bout d’un trimestre + 10 jours, mise en demeure et procédure judiciaire  plus lourde. La constitution progressive d’un fond de roulement sera engagée dès que possible. 

Fermetures des portes palières donnant sur les zones de parking : prenant en compte des contraintes de la réglementation, il est décidé l’installation des serrures à fermeture automatique au niveau RH pour améliorer la sécurisation de la résidence en particulier du fait de l’avancée du chantier voisin. La décision d’installation de « caméras » est également confirmée.

Production et circulation d’eau chaude collective (chauffage solaire) : le contrat d’entretien avec l’entreprise Devos a été signé au 1er avril, nous attendons cependant toujours que celle-ci nous communique les consignes utiles, notamment pour l’entretien de l’adoucisseur et son alimentation en sel. L'installation du cadran indicateur de température sur le mur extérieur de local technique a également du retard. M. Castéras relance M. Devos. M. Fernandez devrait être informé de la façon dont le niveau de sel dans l’adoucisseur doit être surveillé et maintenu. Une clé des locaux techniques lui sera remise.

Bandes de protection des bas de portes : Il est demandé que M. Fernandez complète la pose par des bandes de 40cm de hauteur sur les portes palières du R-1 en particulier avec le même matériau jugé bien choisi.

Signalétique : trois panneaux d’information (2 dans le hall d’entrée pour soulager la vitrine actuellement saturée), 1 au RH pour préciser l’information concernant l’utilisation du « stationnement à durée limitée ») viendront compléter ceux existant.

Divers désordres :  M. Castéras indique qu’afin de soulager le SAV d’URBAT (M. Stéfani) il a proposé à ce dernier de l’aider en intervenant directement et avec son accord, auprès des entreprises concernées.

Ces démarches concernent en particulier la Sté SMB pour les fissures et coulures de rouille sur les façades : celle-ci interviendra dans les logements concernés le 8 juillet selon un planning préétabli qui sera communiqué aux propriétaires et locataires.

Une démarche identique sera adoptée pour l’entreprise responsable de la réalisation de l’éclairage des parties communes.

En ce qui concerne : les fissures dans la dalle du R-1 : La Sté SMB doit intervenir. La dégradation du sol dans le sas d’accès au parking RH : c’est de la responsabilité du carreleur qui est en cause. La Sté SMB n’est pas concernée. (M. Castéras recherche une solution « facile » de réparation).

Respect du règlement intérieur :

  • Le panneau de bois installé sur la terrasse d'un appartement est toujours en place Une injonction plus appuyée et plus contraignante auprès de l’occupant et du propriétaire, sera initiée par le syndic dans les prochains jours si celui-ci n'est pas retiré.
  • Avec les chaleurs d’été il semble que les étendages de serviettes de bain  sur les barres de garde-corps se multiplient. Si ce fait était confirmé, un rappel avec demande de respect du R.I. sera adressé par le syndic aux intéressés.
  • Des papillons autocollants à apposer sur d’éventuelles voitures stationnant sur la zone bétonnée devant l’entrée de la résidence sont prévus. Une déformation due à un choc de véhicule a été repérée dernièrement sur les lames métalliques basses de la façade. Les fournisseurs et intervenants du chantier voisin commencent à utiliser cette zone pour stationner de façon désordonnée.

Nuisances du chantier voisin : rien de catastrophique pour l’instant, mais cependant:

  • Des circulation de véhicules de chantier dans la rue de la Ranquette dans des sens qui ne sont pas prévus par le règlement de circulation faisant l’objet de l’arrêté municipal (M. Castéras signalera le fait aux intéressés)
  • La bordure  de la rampe « handicapés » a été abimée.

Expertise des parties privatives : Le Cabinet Tourdiat fera parvenir prochainement, par courrier électronique, les résultats des examens de l’expert judiciaire sur les différentes parties visitées de la Résidence Le Liberté.

Désordres dans les parties privatives ou parties communes : en cas de non satisfaction des demandes formulées par certains copropriétaires ou la copropriété, le syndic conseille de trouver une voie de conciliation avec les adversaires concernés, plutôt que d’entamer une procédure juridique longue et coûteuse, si l’estimation du coût des travaux est inférieure à 10 000€.

« Carnet d’entretien de la Copropriété » : M. Castéras remet aux membres du Conseil Syndical le « Carnet d’Entretien » établi selon les exigences de la Loi Allur. Il détaille les différents éléments constitutifs de ce document qui précise notamment les différents contrats actuellement signés (il en manque deux qui doivent être rajoutés). Ce document papier sera également disponible en format électronique.

Améliorations de fonctionnement ou d’aménagement à envisager :

  • Concernant l’état du tapis brosse du hall d’entrée : décision d’installer un bloc-porte évitant d’utiliser (comme cela est trop souvent fait en négligeant le fait qu’il est abimé à chaque fois) le tapis-brosse pour empêcher la fermeture de  la porte lors des déménagements,
  • Système de protection des parois d’ascenseur, l’idée est abandonnée, cependant le syndic rappelle que les propriétaires ont obligation de signaler au syndic tout changement prévu de locataire.
  •  Notice d’utilisation du réseau câblé à fournir aux nouveaux résidents, (précision sur les modalités d’accès aux chaines diffusant par satellite)

Organisation des permanences de la représentation du C.S. au cours de l’été : en l’absence du Président J-Paul Sposito, ce sont Jean-Michel Bensa et Mireille Bouisset qui ont accepté de prendre le relai.

Permanence technique :Décision d'établir une permanence technique ayant pour objet de régler les questions d’ordre technique de la résidence, lors de visites régulières sur place. Y participeront M. Castéras, le Président du CS ainsi que tout membre du C.S. qui le souhaitera et qui serait disponible.

 

QUESTION NON TRAITEE LORS DE CETTE REUNION :

Après réception de la part des services municipaux de « l’attestation certifiant l’absence de contestation de la conformité » : Quelles conséquences pour la suite ?

La question sera traitée par courriel avec le syndic et transmise aux membres du CS.

 

__________________________________________________________

________________________________________________________________

 

REUNION DU CONSEIL SYNDICAL DE COPROPRIETE « LE LIBERTE » DU 28.03.2014

COMPTE RENDU RAPIDE ET RELEVE DES PRINCIPALES DECISIONS

 

Présents : J-M Bensa, M. Bouisset, F. Gaechter, R. Garcia, B. Koebel, J-P Sposito, C. Troulet

+ D. Castéras (Cabinet Tourdiat – Syndic) / Secrétariat de séance: JP Sposito / Excusées : G. Stigliani – D. Fleuriet

 

  1.     Approbation du Compte-rendu de la séance du 09.01.2014 : le compte-rendu rapide établi par J-P Sposito est adopté tel quel.
  2.     Ordre du jour de la présente séance : adopté tel quel sans aucun rajout ni modification.
  3.     Location des deux emplacements de parkings appartenant à la copropriété : Loyer mensuel : 50€ (il s’agit d’emplacements ouverts) payables d’avance par trimestre. Il ne sera pas placé de système d’empêchement d’occupations non souhaitées, le CS préférant faire confiance à la courtoisie de chacun. Le syndic établira des baux de droit civil sur un modèle habituel. Pour l’offre de location, les copropriétaires seront avertis et consultés d’abord, puis en cas de carence, ce seront les résidents qui le seront. En cas de non réponse le CS étudiera les modalités de publicité à l’extérieur de la Résidence.
  4.     Les deux autres emplacements (non loués) : l’un d’eux (n°38) est réservé au stationnement des voitures des personnes en visite de courte durée (visiteurs, livreurs, personnels de santé en visite, entreprises ou artisans, …), l’autre (n°39) est réservé au stationnement des motos. Des panneaux indiquant ces destinations seront apposés ce jour même.
  5.     Intervention du Syndic pour faire respecter le règlement intérieur : le CS acte de l’intervention de M. Castéras auprès des résidents contrevenants par une visite au domicile puis par envoi de lettres recommandée aux propriétaires. Les demandes ont été (pour l’instant) entendues et suivies de réactions positives.
  6.     Relations avec les représentants du promoteur de l’immeuble voisin (AMETIS) : une première rencontre avec l’expert (M. Gros) ayant réalisé le bornage a eu lieu sur le terrain, le 17 mars 2014. Une rencontre entre les représentants de la Sté Ametis, du CS Le Liberté et du Syndic aura lieu le 7 avril pour prendre connaissance des détails du projet. L’expert chargé du suivi du chantier et de ses éventuels impacts effectuera le 4 avril une visite de la résidence le Liberté (parties communes) et plus tard des logements. Chaque appartement sera visité pour établir un constat de l’état de la construction. Des fissures ayant été constatées (depuis l’origine) sur le pignon nord de la Résidence, il a été demandé à la société URBAT de les combler, pour reprise, avant le démarrage des travaux de construction.
  7.     Serrures des portes sur les espaces communs : local poubelle : réparée à partir des barillets fournis par URBAT SAV. Il semblerait que ce soit une mauvaise manipulation qui ait causé ce problème. Décision de poser sur la porte un bandeau marqué « Local poubelles – local sans issue » pour éviter que des personnes malveillantes ne forcent la serrure.
  8.     La complexité des dispositions légales sur la sécurité incendie des locaux d’habitation amène le CS à abandonner l’idée de replacer les serrures à fermeture automatique sur les portes d’accès aux parkings. Par contre 2 caméras de surveillance dans le respect des dispositions légales, seront installées, en comptant sur leur effet dissuasif pour éviter les intrusions indésirables.
  9.     Vérification de l’installation des compteurs de gaz (après les fuites constatées il y a quelques mois) : Tourdiat (Syndic) fera une demande auprès de GDF.

10.Désordres électriques : une visite d’expertise par un professionnel mandaté par le syndic a révélé que les dispositifs d’éclairage installés sur les plafonds de coursives sont inadaptés. Demande adressée par le syndic au promoteur (URBAT – SCCV Le Liberté) de faire modifier l’installation en adoptant notamment un éclairage par ampoules LED et des fixations non confinées. La puissance du compteur EDF a été réévaluée pour faire face aux surconsommations lorsque les pompes d’évacuation de l’eau se mettent en marche lors de gros orages.

11.Contrats pour entretien de l’installation de chauffage solaire et d’adoucisseur d’eau : Après visite de la Sté Devos et proposition de devis par son responsable : le CS se positionne pour une solution prévoyant deux visites par an (dans une première phase en prenant en compte le fait que l’installation est récente).  Dans l’offre de ce prestataire, la fourniture du sel régénération de l’adoucisseur pour une année est incluse. Accord pour installer un cadran de contrôle de la température de l’eau chauffée par les panneaux solaires et distribuée dans les appartements, à l’extérieur du local technique, afin que chacun puisse mesurer l’intérêt de ce dispositif et de gérer le fonctionnement de sa chaudière à gaz en conséquence.

12.Digicode et ouverture de porte palière du hall d’entrée. M. Casteras présente la solution qui supprimera les noms sur la liste déroulante du digicode mais qui permettra de repérer, depuis l’extérieur, la correspondance entre les noms et les numéros d’appartements. J-P Sposito se charge de tenir à jour la liste de noms des résidents, à partir de la matrice fournie par le Cabinet Tourdiat. Exécution ce jour même.

13.Espace bétonné devant l’entrée : adoption d’un statu quo pour l’instant. Pas de dispositif anti stationnement du fait d’une amélioration de la situation suite aux différents traçages sur la chaussée et en attendant les effets du chantier voisin quand il aura débuté. Par contre fourniture par le syndic de papillons (avec texte demandant de respecter l’interdiction de stationner) à déposer sur les vitres de véhicules stationnant abusivement sur cet espace.

14.Déclarations de désordres et malfaçons à l’assurance dommages-ouvrage : les procédures sont rapidement suivies d’effets.

15.Remise en cause du contrat Numéricable ? Décision d’attendre l’arrivée de la fibre dans notre secteur avant de se positionner, avec le souci de ne pas pénaliser les résidents actuellement abonnés à Numéricable.

16.Le site web Le Liberté : le référencement sur les moteurs de recherche devrait s’améliorer prochainement bien que cette question ne soit pas facile à traiter. Actuellement la recherche par les mots « Liberté Nîmes conseil syndical » est performante.

17.Relations avec le Comité de Quartier : il est intéressant que cette structure ait le plus d’adhérents possible pour obtenir en proportion les moyens financiers, de la part de la ville, pour améliorer le quartier et donc valoriser notre résidence. Proposition sera faite en AG des copropriétaires pour que l’ensemble des propriétaires soient adhérents par une procédure collective. (Actuellement seuls JP Sposito et C Troulet sont adhérents)

18.Fête des voisins : Date : semaine du 19 au 25 mai. Pas de décision sur les modalités 2014. Seul accord : une formule non contraignante et ne nécessitant pas une organisation trop lourde.  La réflexion se poursuit. 

 

COMMUNIQUEZ

vos commentaires,

vos suggestions,

vos propositions,

vos demandes,

vos interrogations,

vos informations,

vos "tuyaux",

vos petites annonces,

vos critiques ou vos encouragements, ...

 

en écrivant à :

      conseilsyndical.leliberte@laposte.net     

   avec demande de publication

sur ce site

Coordonnées

Conseil syndical Le Liberte Nimes

32 rue de la Ranquette

30900 Nîmes

 

A CONTACTER

UNIQUEMENT PAR COURRIEL

conseilsyndical.leliberte

@laposte.net

 

Gestion de la copropriété

SYNDIC :

TOURDIAT GESTION 

33, rue de Sauve

30900 NÎMES

04.66.27.53.76

syndic@tourdiat.com

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Conseil syndical Le Liberte Nimes